avril 15, 2024

Portrait: du dérangement à une carrière, voici l’humouriste Joviane CHANDA

La ville de Goma connait des femmes capables de se débrouiller dans des domaines réservés  jadis aux hommes uniquement. L’humour ne fait pas exception. Coup d’œil sur Joviane AYAGIRO CHANDA, l’une des rares filles ayant presté dans la première phase de la quatrième édition du Festival régional Goma rire tenu du 12 au 14 Mai 2023

Joviane n’a pas envisagé de devenir humouriste. Elle s’intéresse à cette carrière  pendant qu’elle est au secondaire. Se prenant pour Comédienne de sa promotion, les autorités repèrent son talent et lui demandent ainsi de représenter l’Institut Uzima dans une compétition d’humour organisée par Goma Rire Festival. « J’étais surprise. Tout ce que je savais est que je dérangeais beaucoup en classe. » nous a-t-elle confié.

Curieuse de voir à quoi ressemblerait ce nouvel art en elle, Joviane décide de se tester dans une manifestation culturelle organisée dans son école. Dans le public, l’artiste humouriste DIDITU la découvre et décide de la coacher. Cela ne durera qu’un court délai suite à nombreuses occupation du coach. Ayant ce goût, Joviane s’approche petit à petit de la sphère humoristique gomatracienne à travers le Casino du Rire, une des branches de Gomédie Club. Ce dernier est un collectif des humoristes de la nouvelle génération de Goma.

C’est ainsi qu’en septembre 2021, Jovianne fait sa première prestation sur le podium de la maison des jeunes, dans un spectacle du Casino du Rire. Ensuite, sans qu’elle n’y soit invitée, elle participa, à travers un OpenMic, au deuxième jour de la troisième édition de Goma rire en mai 2022. C’est ainsi qu’elle se fait remarquer par les organisateurs.

Reconnaissant avoir un parcours encore long devant, Joviane vise grand et dit profiter de chaque scène pour travailler encore plus dur dans le but d’atteindre le sommet : « il n’existe pas de petite scène, en fait. Tout peut sortir d’un spectacle que les autres négligeraient. Tous les spectacles ont les mêmes effets sur moi », a-t-elle déclaré sous un ton confiant.

Vivant dans une région déchirée par des conflits, donc où tout le monde est traumatisé, Joviane utilise son art pour participer, d’une certaine manière, aux détraumatisassions de son public, victime de ces conflits.

Pour Mwami Balan, directeur du festival Goma rire, Joviane CHANDA est ‘’une étoile. Elle a juste besoin d’un encadrement pour briller.’’ L’amour et le respect qu’elle éprouve pour l’humour sont, pouruit-il, les plus grands atouts capables de la propulser au plus haut niveau : « Dans mes visions, je vois Joviane très loin de la RDC et défiler sur des grandes scènes internationales entrain de remporter des grands prix »

Depuis bientôt 2 ans de carrière, le bilan dressé par ce jeune prodige de l’humour gomatracien est évalué, non pas en terme du nombre des spectacles où elle est intervenue, moins encore de leur importance. La satisfaction qu’elle trouve sur toutes ses scènes ainsi que la bonne humeur qu’elle procure à son public, voilà ce que celle-ci met en avant en termes d’auto-évaluation.

Née au Sud-Kivu en ville de Bukavu le 21 juin 2004. Joviane est Ainée d’une famille de 6 enfants. Comme tout artiste de la région, elle vise de se faire découvrir sur des scènes de portée internationale. Par ailleurs, elle reste convaincue que tout doit commencer à la maison, au niveau local. Se faire consommer par ses compatriotes, pour elle, c’est la base de tout.

Joseph Katusele

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *