juillet 23, 2024

Goma: de bras ouverts, l’Université de Goma accueille pour la première fois la soirée slam

Dans une ambiance de défilé d’artistes slameurs et rappeurs sur la scène de la grande salle du campus du lac de l’université de Goma, la soirée slam s’est déroulée le vendredi 24 février. Entre tendresse, amour et satire, ces jeunes ont offert un spectacle qui restera gravé dans les mémoires de la communauté estudiantine de l’UNIGOM.

Le public majoritairement étudiantin a été servi d’un cocktail mêlant douceur, espoir et révolte. Les artistes du collectif Goma Slam Session ont entraîné le public dans une réflexion, des émotions et un plaisir partagé des deux faces.

Cette soirée s’est tenue malgré la précarité sécuritaire à Goma, démontrant ainsi la force et la résistance à travers le slam, moyen d’expression populaire de taille dans la région. Les slameurs gomatraciens ont utilisé des mots percutants pour épeindre les maux profonds dans lesquels le peuple congolais s’enfonce depuis des années, accentués par la montée des violences à l’est du pays.

L’objectif était également de sensibiliser le public sur la responsabilité politique de ceux qui dirigent le pays tout en restant incapables d’améliorer la vie des citoyens qu’ils sont censés servir. “ils parlent en langage des signes pour exprimer leur incompétence”, cette punchline d’un des slameurs ayant performé, est un exemple vivant d’un éveil artistique à Goma.

Ou encore “Hakuna Congo bila béni”, le célèbre refrain du rappeur et activiste engagé de Goma.Cette scène a également mis en lumière la performance des slameurs mélomanes qui ont exprimé l’amour retrouvé d’une part et la déception amoureuse de l’autre.

Il est à noter que cette soirée est la première organisée par ce collectif depuis le début de cette année 2024, mais aussi la première tenue dans cet environnement universitaire.

Jospin Chishugi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *