février 25, 2024

Goma : les artistes sensibilisent au vote utile

Depuis le 19 novembre 2023, la commission électorale Nationale indépendante en RDC a lancé la campagne électorale dans ce pays-continent d’Afrique centrale. Les élections présidentielles et législatives sont prévues le 20 décembre 2023, sauf changement de dernière minute. ¨Pour participer à l’éducation civique et électorale en vue d’inviter les électeurs à faire un bon choix des dirigeants, les artistes slameurs, danseurs et musiciens de la capitale provinciale du Nord Kivu sensibilisent la communauté sur ces élections d’importance oh! capitale.

‘’ Ma voix n’est pas à vendre ‘’. Tel est le slogan/leitmotiv au cœur de la pièce de théâtre ‘’Au chemin des Urnes ‘’, présentée par les slameurs Ghislain Kalwira,  Francky Dhève et Esther Abumba. Cette pièce a été jouée à l’espace Mashujaa le 19 décembre de cette année, avec l’appui logistique de la commission Justice et Paix de Caritas ainsi que CAFOD.

Telle une alarme, cette œuvre de l’esprit annonce dans sa première scène qu’il est temps, « L’heure de la démocratie a sonné ‘’. Elle décrit la situation sombre dans laquelle le pays se trouve aujourd’hui et invite-les spectateurs/électeurs à bien choisir afin de participer au devoir civique et donner mandat aux représentants du peuple pour les 5 prochaines années.

En effet, les scènes de ces pièces décrivent que les élections doivent permettre qu’il y’ait un lendemain meilleur plus radieux. Le décor de la scène de prestation fait croire au public qu’il est dans un bureau de vote (urnes, isoloir, papiers…). De la première à la dernière scène les acteurs éduquent, interpellent, et font parfois rire pour passer le message aux électeurs pour participer au devoir patriotique de se choisir des nouveaux dirigeants qui valent la peine.

  ‘’ Après un long moment de regret qu’on éprouve parce qu’on a fait le mauvais choix. Après un long moment de colère, d’intolérance face à la passivité des élus, on veut redonner le trône à celui qui nous laissera porter la couronne cette fois. Que la fameuse démocratie ait au moins sens, qu’on lui donne enfin vie’’, scandent à l’unisson les jeunes slameurs.

Et de poursuivre   que les prochaines élections attendent que les électeurs changent d’angle de vue et de vote pour choisir des dirigeants qui méritent. Le message est d’inviter les électeurs à  escalader les montagnes des promesses, la naïvetés. Des mots parfumés d’éloquence mais qu’en toute transparence le vote se passe pour que cette fois le peuple sourie et soit fier de remplir les urnes et surtout que les élus leur fassent vivre le premier vers de l’hymne nationale congolais.

Après un moment de divertissement slam, de la musique ou encore de danse, le public se doit de répondre aux questions sur la nécessité ou non d’aller aux élections. Réponses que chacun remet dans l’isoloir à la fin du spectacle.

Ayant assisté à une prestation, Hubert Masomeko temoigne avoir apprécié le caractère révolutionnaire et humouriste de la scène et appelle les producteurs à l’emmener ‘’Je ne pouvais imaginer que des jeunes fassent une telle prestation mélangeant humour, nostalgie pour sensibiliser le peuple. Je souhaite que ce spectacle soit produit ailleurs pour toucher une grande couche de la population ‘’, propose-t-il in fine.

 Au chemin des Urnes c’est donc cette prestation artistique qui rappelle que la démocratie ne se limite pas aux urnes mais s’épanouit également des expressions créatives qui éveillent les consciences. Ce chef d’œuvre de grande facture contribue ainsi à éclairer le chemin vers une société plus engagée et consciente où chaque vote compte. Voter utile est une garantie de voir résolus les desiderata des populations longtemps courbées.

Albert Le Chauve

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *