février 25, 2024

Culture : la soirée d’humour ” Canal Comedy Club” à Goma

Ce jeudi 30 novembre 2023, le restau-bar Pilipili est hôte du tournage de l’émission Canal Comedy Club, une émission de stand-up diffusée sur Canal +. Elle met en avant des jeunes humoristes amateurs, passionnés dans le but de valoriser les talents du continent.

Après des semaines de préparation et d’ entraînement en équipe, 22 humoristes de Goma vont, tour à tour, défiler sur le stage de Pilipili dans une soirée d’humour inédite produite par Canal+ en collaboration avec Goma rires académie.

Si le petit report qui a eu lieu récemment semblait avoir démotivé certains artistes, il faut dire que “Ces derniers ont repris leurs énergies” si l’on en croit Mwami Balan, le Coach et initiateur de Goma Rire Académie.Pour cette première expérience de production en ville de Goma, l’initiateur du projet émet beaucoup de vœux pour les novis de cette discipline artistique.

“Nous espérons que via cette production d’échelle internationale, certains de ces humoristes seront repérés et convoités par des grands spectacles d’humour voire des festivals” confie Mwami dans une interview exclusive accordée à Zik+ 24h avant le go ahead du tournage.

Largement satisfait du travail abattu par les humoristes de Goma, dont lui-même fait partie, il invite le public de Goma, fan de cet art, à la confiance et à participer massivement à cet événement nouveau dans la ville.

“Les humoristes sont parmi ces personnes qui donnent une bonne image de notre ville au niveau international. Comme les États Unis l’on fait avec le cinéma, le Brésil avec le foot, la France avec la comédie, nous continuerons à travailler pour positiver notre ville” s’exclame-t-il confiant en l’avenir de l’humour en ville de Goma.

Pour Binet Paul, jeune humoriste partant pour cette première expérience, le track n’est pas à écarter vu que l’audience s’étend déjà jusqu’au niveau international. confiant aux préparatifs quelques semaines avant, cet artiste dit avoir hâte de relever ce nouveau défi.

Cependant, sa seule crainte est liée à la situation sécuritaire qui se détériore du jour au lendemain en ville de Goma. “Tout se passe très bien jusque là, mais le tournage ne devrait pas aller jusque tard dans la nuit” a-t-il expliqué.

Notons que l’industrie artistique se porte bien, côté humour, en ville de Goma. Des initiatives attirant autant d’attention sont à envisager afin de faire découvrir des jeunes talents à l’extérieur des frontières.

Joseph Katusele

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *