avril 15, 2024

La deuxième journée du Festival Amani 8ème édition connaît une forte participation du public

L’ambiance de la 8ème édition du festival Amani ne cesse de grimper au même rythme que la taille de son public.

De la Rumba au seben congolais en passant par le reggae et l’afro rap, la deuxième journée de la 8ème édition du festival Amani dépasse les attentes des festivaliers.

De 13h à 18h30′ de Goma, la musique et la danse, comme d’habitude, ont été au rendez-vous pour promouvoir la paix au Kivu, c’est l’ambiance qu’ont vécu les Gomatraciens fans de cette activité culturelle dans le village Ihusi ce samedi 05 février 2022.
Au delà du podium principal, le Festival se vit également sur la pelouse, et à ce jour, deux groupes de danse y ont livré un spectacle, c’est entre autres La Salsa qui a émerveillé le public avec des pas d’origine occidentale et latino-américaine, au rendez-vous également, Mundega family pour la danse moderne.
Côté musique.

Sur la grande scène…

La scène a été ouverte par la Fanfare du Kivu avec une musique purement instrumentale qui a plongé les festivalier dans le mood festif. Ensuite, c’est Les LIBENDE BOYZ, appelés autrement SLM (Street League Music) qui a transmis la chaleur de Beni aux mélomane à travers leur style qui mixe Afro et Rap avant de vivre la prestation du Maestro JC Kibombo qui durant toute la prestation à offert un répertoire purement original sans interprétation, c’est avec la cour de Grands que le coup de maître a été bien réalisé en proposant des titres Rumba et en clôturant avec des sebens qui ont bougé le public. avec Le reggae a colonisé le village Ihusi avec l’artiste de Butembo FB Fabba qui a transmis son esprit révolutionnaire aux festivaliers avec des propres compositions mixées avec des sons des Légendes Bob Marley et Lucky Dube pour chuter avec Strength of Woman de Shaggy. Après la pluie qui a imposé une courte pause, c’est l’un de tenants des seben “Robinio Mundibu” qui a fait danser la population Gomatracienne présente au festival du début à la fin de sa prestation en interprétant ses titres les plus connues et clôturant par une Battle de danse “kulumba” par les jeunes de Goma dont la plus jeune de 12 ans a été championne.

Comparativement à la première journée du 04 février, cette deuxième journée de la 8ème édition du festival Amani, l’avant dernière d’ailleurs sort de l’ordinaire, non seulement en réunissant plus de public sur le village Ihusi, mais aussi en offrant une ambiance variée aux Festivaliers.
Ceci étant, peut-on espérer à bien mieux pour la prochaine journée et la dernière projetée ce dimanche 06 février 2022 ? Les pronostiques sont très prometteuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *