mai 20, 2024

Goma Culture : l’Organisation Belazik souhaite voir les artistes vivre de leur Art.

La place de l’art dans la Culture des peuples n’est plus à démontrer. C’est dans cette perspective que des artistes instrumentistes de Goma au Nord-Kivu étaient en échange ce Samedi 07 Avril avec Belazik ASBL. L’activité s’est déroulée au stade de Basket situé dans l’enclos de la Maison des Jeunes. Les échanges ont porté sur la mise en place d’une Association qui pourra réunir les artistes afin de faire face à nombreux défis organisationnels et économiques et valoriser leurs métiers.

Pour rappel, Belazik est une ASBL culturelle qui milite pour le développement de l’industrie musicale en RDCongo. C’est ainsi qu’elle veut faire participer les secteurs artistiques ” “Chaque personne faisant partie de cette industrie constitue une puissance” estime le directeur Belamy Paluku.

C’est pourquoi, poursuit-il, nous réunissons des artistes et le suggérons à prendre des dispositions pouvant permettre à chacun de vivre décemment dans sa carrière ainsi qu’à atteindre une fortune.Belazik veut ainsi relever ce défi en leur suggérant de se constituer en corporation et créer une association. ” Nous garantissons un accompagnement financier de la procédure de légalisation et du coaching dans la rédaction des documents” indique Belamy, tout confiant.

Reconnaissant les nombreux défis quotidiens des artistes, l’artiste Shadrack Jimmy apprécie fortement l’initiative . ” Nous devons maintenant vivre de l’art. Avant Il y’avait pas de contrat ni une rémunération pour chaque travail effectué. Au fond, on ne vit pas de l’art.” déplore t’il.

Signalons que cette activité rentre dans le cadre de partage de l’initiative par secteur artistique. C’est ainsi que le vendredi passé, 31 Mars, Belazik a réuni les producteurs, le vendredi prochain, les promoteurs culturels y seront conviés.

Qui travaille à l’autel mange à l’autel. Autant la valorisation deu génie des artistes doit leur servir à faire face à leurs besoins vitaux. L’initiative attend être accompagnée par toutes les bonnes volontés.

Albert Le Chauve

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *