mai 20, 2024

3 Fils de Goma adressent une lettre au Président de la République à travers une chanson: Voici son contenu

Le Rappeur Pac Mesrimes, le Slameur Don-Louis ABEDI et le chanteur René Byamungu viennent de cotiser leurs talents pour adresser une lettre au Président de la RDC

S’agit-il d’une ligne directrice que les artistes proposent à l’actuel Président de la RDC s’il veut réussir sont mandat?

Allons à la découverte du contenu de ce plaidoyer des fils de Goma qui ne mâchent pas leurs mots.

Dès les premières secondes de la chanson; on peut écouter René Byamungu qui fait une exhortation au Président de la République; celle d’ouvrir cette lettre qui lui est adressée, ce passage peut donc être considéré comme préambule. Passons vite au développement

Nous sommes exactement à la 20ème seconde de la chanson où Pac Mesrimes envoie ses mots en accordant le bénéfice du doute au Président; prétendant qu’il ne le connait pas encore. Sa plume est plongée dans l’encre pour rappeler au Citoyen numéro 1 de la République le malheureux passé du peuple. Tout en soulignant qu’on attend pas du Président de faire un miracle; genre “Faire Pousser des cheveux au Chauve”, voici les attentes de la population que Mesrimes lui présente à travers son premier flow:

  1. Donner de l’emploi aux jeunes et envoyer les vieux à la retraite
  2. Mettre fin à l’agression que la RDC subit de ses voisins
  3. Faire en sorte que les richesses de la RDC bénéficient à ses citoyens
  4. Régler l’éternelle question sécuritaire qui persiste depuis des nombreuses années

Nous sommes à 1’23” (Une minute et Vingt-trois secondes); c’est la magnifique voix de René qui nous souffle à deux reprises le refrain à l’oreille: “Mr le Président, l’actuel pas le précédent; ouvre cette lettre, elle te servira peut être”.

Juste après, Pac Mesrimes introduit son deuxième couplet, en dénonçant:

  1. Les meurtres répétitifs
  2. Le non accès à l’eau potable
  3. Le non accès pour tous à l’éducation
  4. Le prix sans pareil du transport aérien
  5. Le prix exorbitant du passeport aérien
  6. Le salaire mythique payé aux politiciens et
  7. L’impunité

Oui, la rage est au rendez-vous dans ce hit, nous sommes à la deuxième minutes et vingt-quatre secondes (2’24”) où Pac se décide de monter d’un ton en enroulant son flow avec une puissance exceptionnelle; cette fois, c’est pour marquer une insistance.

Il nous faudra attendre la Troisième minute, cinq secondes et cinquante tierces (3’5”50”’) pour retrouver la mirobolante voix du Slameur MC Don Louis ABEDI LUKALA

Pour la beauté de l’art, son couplet est introduit par un “Libanga” à Pac Mesrimes pour son flow. Son Slam exhorte le Président de passer vite à l’action sans perdre du temps. Il demande à l’actuel Président de ne jamais faire comme son prédecesseur et ses acolytes qui;

  1. Quand le peuple demandait de routes, eux ils s’achetaient des belles jeeps
  2. Quand le peuple demandait de l’eau et de l’électricité, en lieu et place eux ils ne faisaient que construire leurs lignes privées
  3. Quand le peuple plaidait pour l’accès aux écoles et à la maternité; eux ils envoyaient leurs femmes et enfants accoucher et étudier à l’étranger.
  4. Nous vous laissons découvrir la quatrième surprise le 30 Juin dans la chanson
  5. Enfin, MC Don Louis exhorte le Président d’être différent de son prédecesseur.

On aura droit pendant quelques minutes, à la voix de René en sourdine pour conclure la lettre

En tout, 4minutes et 26 secondes vont suffire aux 3 artistes pour faire parvenir l’essentiel des desiderata du peuple congolais au Président de la République.

Signalons que cette chanson est sortie le 30 Juin prochain, jour meme de la célébration du 59ème anniversaire de l’indépendance de la RDC. Si cette chanson est partagée au max, certes elle parviendra à son destinataire.

Voici le lien de téléchargement: https://www.youtube.com/watch?v=ZIN7C6RY3c0

Par Yves KALWIRA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *